Joséphine par Christine Orban

Ce roman qui explore les profondeurs l’âme de Joséphine suite à sa séparation avec Napoléon Bonaparte est un écho à tous les amours qui se sont échoués dans les affres de la rupture affective.

On est plongé dans une telle empathie que l’on donnerait son bras à cette femme meurtrie pour l’aider à marcher et son épaule pour qu’elle puisse pleurer tout son saoul. On fait enfin connaissance avec la femme et non plus avec l’héroïne, c’est un vrai plaisir que de se plonger dans cette lecture instructive à plus d’un niveau. Merci à Christine Orban de m’avoir fait croire que je faisais partie des intimes de l’impératrice.

Franz Von Hierf 

RÉSUMÉ : Quelques années après sa répudiation, Joséphine la femme volage et dépensière pour certains, la bonne étoile de Bonaparte pour d’autres, blessée, humiliée, prisonnière du tourbillon dans lequel la douleur la tient, se décide à lui écrire alors qu’il est exilé à l’île d’Elbe.
Entre culpabilité et force d’âme, Joséphine se demande comment ils en sont arrivés là et retrace les épisodes les plus déchirants de leur histoire. Un destin commun interrompu un soir aux Palais des Tuileries lors d’un dîner en tête à tête, quand Bonaparte au nom de la raison d’état s’oblige à renoncer à ses plus chères affections.

NOTE DE L’ÉDITEUR : Avec une empathie troublante, l’auteur de La mélancolie du dimanche et de N’oublie pas d’être heureuse devient Joséphine le temps d’un roman et nous fait partager les souffrances d’une femme abandonnée. Dans ce récit intime et bouleversant on retrouvera l’analyse des sentiments et la profondeur qui ont fait le succès de la romancière.

NOTE DE L’AUTEUR : Napoléon fascine. Comment mieux l’approcher qu’en étant
Joséphine le temps d’un roman ? Il fallut ancrer mes intuitions dans une réalité, m’imprégner d’une époque, d’un homme, Napoléon, et m’accorder l’audace de traduire les pensées, les états d’âmes de l’Impératrice. Ce voyage aurait été impossible sans mes lectures : des mémoires, mais aussi des oeuvres romanesques, historiques ou universitaires. Je remercie ici, chaleureusement les auteurs d’aujourd’hui et d’hier qui ont nourri et éclairé mon travail.

On ne compte plus les succès de Christine Orban qui a publié presque tous ses ouvrages aux éditions Albin Michel dont Le Collectionneur, Petites phrases pour traverser la vie, Fringues, N’oublie pas d’être heureuse…

 

 

http://www.amazon.fr/gp/product/2226258256/ref=s9_simh_bw_p14_d0_i1?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=merchandised-search-9&pf_rd_r=1QN04MQ3RTK6SXMHHRQH&pf_rd_t=101&pf_rd_p=395075007&pf_rd_i=301061

http://www.albin-michel.fr/Quel-effet-bizarre-faites-vous-sur-mon-coeur-EAN=9782226258250

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s